This page has been translated from English

Tag Archive | "Cour européenne des Droits de l'Homme"

Intégration européenne - la Convention européenne des Droits de l'Homme

Intégration européenne - la Convention européenne des Droits de l'Homme

Council of Europe

Conseil de l'Europe

L'article précédent de cette série centrée sur l'Union européenne. Toutefois, l'UE n'est pas la seule organisation internationale en Europe: promouvoir une large intégration européenne. Le Conseil de l'Europe (CdE) est une autre organisation influente en Europe. Elle a été fondée en 1949, ce qui permet ainsi de plus de l'UE.

De la même façon que l'UE, il a un objectif général. Cela est dû au fait que les puissances alliées considéré comme une large intégration politique, économique et sociale nécessaire pour empêcher une autre atroces guerres entre États en Europe. Par conséquent, conformément à l'article 1 (a) de son statut, une dans le but de le CoE est «de réaliser une union plus étroite entre ses membres dans le but de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes qui sont leur patrimoine commun et de favoriser leur développement économique et le progrès social. "

Traité intégration orientée

En dépit de son objectif général, les pouvoirs du Conseil de l'Europe sont limités. Alors que l'UE se caractérise comme une organisation de caractère supranational, le Conseil de l'Europe est, en revanche, une organisation assez classique internationale. L'adhésion au Conseil de l'Europe n'entraîne pas de transfert de souveraineté. En conséquence, le Conseil de l'Europe et ses organes ne peuvent pas se lier à ses États membres sans leur consentement.

Néanmoins, le Conseil de l'Europe a toujours joué un rôle central dans l'intégration juridique de l'Europe. Ceci est principalement dû au fait qu'il a facilité la conclusion de plus de 200 traités entre ses Etats membres. Beaucoup d'entre eux ont été très réussie. En raison de l'objectif de cette série d'articles je ne parlerai que ce qui est sans doute le plus célèbre de ces traités, la Convention européenne des Droits de l'Homme.

Protection des droits humains à travers l'Europe et au-delà

La Convention européenne des Droits de l'Homme (CEDH) 2 a été signé à Rome le 4 de Novembre 1950. Aujourd'hui, 61 années et quatorze amendements plus tard, il est généralement considéré comme le système le plus avancé des mondes internationale pour la protection des droits humains.

». Système de« L'accent est mis ici sur le mot en soi, un traité des droits humains est seulement un document - texte brut. La CEDH, d'autre part a une qui fonctionne bien 3 système judiciaire où des personnes peuvent déposer des plaintes contre leurs États membres, après avoir épuisé tous les recours internes. Et, s'il l'emporte, la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) est habilité à payer une satisfaction équitable à cette personne. Même si l'exécution de ces jugements est soumise à l'accord de l'État qui viole la Convention, elles sont généralement respectées.

La Cour a une compétence couvrant l'ensemble des droits fondamentaux civils et politiques. Le champ d'application territorial de la juridiction est également largement définie dans l'art CEDH. 1: «Les Hautes Parties contractantes reconnaissent à toute personne relevant de leur juridiction les droits et libertés définis au titre I de la présente Convention.» (Soulignement ajouté). Cette disposition est interprétée par la CEDH pour non seulement couvrir les actes sur le territoire d'un Etat, mais agit également commis à l'étranger si une Haute Partie contractante exerce tout ou partie des pouvoirs publics là-bas. Un exemple de ceci peut être trouvé dans le célèbre Al-Skeini et Al Jedda cas, décidé par la CEDH, cet été, où le Royaume-Uni a été condamné pour des actes commis par leurs forces armées lors de l'occupation de l'Irak.

La CEDH comme un instrument vivant

La Cour n'a pas limité son interprétation large de la CEDH de l'article sur le champ d'application territorial de compétence. La CEDH a été l'élaboration des dispositions plutôt vagues dans la Convention activement, à travers le conseil d'administration. Il met l'accent sur le fait que la CEDH est un «instrument vivant qui doit être interprétée à la lumière des conditions actuelles et des conceptions prévalant dans les Etats démocratiques d'aujourd'hui".

Ainsi, sa méthode d'interprétation prend souvent la forme de ce qu'on appelle le raisonnement inductif-déductif. Lorsque vous utilisez ce processus en deux étapes, la Cour examine d'abord la législation nationale des Hautes Parties contractantes afin d'induire une norme européenne commune. Cette norme commune est alors utilisé comme un outil d'interprétation afin de déterminer la portée exacte du droit CEDH pertinents.

En utilisant une telle approche, la Cour est aussi capable de développer sa jurisprudence dans le temps, conformément à l'évolution des lois nationales. Par ailleurs, il permet à la Cour d'aplanir les différences dans la protection des droits humains. Si vous êtes le seul pays en Europe ayant une interdiction générale de vote des prisonniers - comme au Royaume-Uni - les chances sont que la CEDH va la frapper vers le bas comme une violation du droit de vote. 4

En raison de son «instrument vivant» la doctrine de la Cour est souvent critiqué pour être un activiste judiciaire. Cette critique est, au moins dans une certaine mesure, compréhensible à la lumière de l'interprétation évolutive de la Cour. Néanmoins, l'utilisation des pratiques courantes des Etats contractants haute est un moyen d'interprétation pertinents à l'art Convention de Vienne. 31 (3). Soit, on peut le voir comme une application de la "pratique ultérieure" règle (c), ou, peut-être plus convaincante, que «toute règle pertinente de droit international dans la relation entre les parties" sous (c), en raison de la fait que les principes généraux de (national) la loi doivent être considérées comme une source de droit international.

La réforme et l'adhésion de l'UE

Le tableau peint ci-dessus, de la CEDH comme la force motrice derrière le développement de la Convention n'est que partiellement exact. Dans les 60 dernières années 14 autres ont été promulguées. Ces soit modifier la CEDH elle-même, ou de le compléter avec des droits supplémentaires. Grand changements institutionnels ont été faites. La CEDH, par exemple, seulement traité un nombre très limité de demandes avant qu'il a été réformé dans les années 1990.

La réforme la plus récente qui s'est passé avec le protocole 14 qui, après avoir été bloqué par la Russie depuis plusieurs années, est entré en vigueur Juillet 2010. En plus d'améliorer l'efficacité de la CEDH de ce protocole prévoit aussi l'adhésion de l'Union européenne à la Convention.

L'adhésion de l'Union sera le sujet pour le prochain et dernier article de cette série. Après vous avoir donné un aperçu (superficielle) sur les institutions les plus importantes et les instruments sur le terrain nous nous pencherons sur l'adhésion plus en détail. Est de l'Union, en tant qu'organisation internationale, même compétent pour adhérer? Et quelles sont les implications? Ce sont le genre de questions que nous allons être mis en avant dans cet article.

  1. Statut du Conseil de l'Europe, STE n ° 1
  2. Convention pour la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales, STE n ° 5
  3. Certains pourraient contester le fait que la CEDH est "bon fonctionnement" sur la base qu'elle a actuellement plus de 150 000 demandes en attente. Je ne vais pas traiter de cette question en profondeur dans cet article. Mais, il convient de mentionner que la Cour dans la plupart des autres aspects des fonctions comparables meilleur que les institutions internationales. On pourrait facilement voir tas d'applications astronomiques comme indiquant que la Cour est victime de son propre succès.
  4. Comme ce fut le cas dans les Verts et MT c. Royaume-Uni, nos applications. 60041/08 et 60054/08

Publié dans Stian Oby Johansen , messages TVFA Commentaires (0)


Visitez la salle de presse DJILP

@ View_From_Above

Messages par date

Novembre 2011
M T W T F S S
«Octobre
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30
L'Université de Denver Sturm College of Law