This page has been translated from English

Tag Archive | "L'Académie de La Haye de droit international"

Perspectives chinoise Partie 1: Introduction

Perspectives chinoise Partie 1: Introduction

Judge Xue Hanqin

Juge Xue Hanqin

En 1984, la République populaire du savant éminent de la Chine du droit international, Wang Tieya , a enseigné un cours spécial à l' Académie de La Haye de droit international appelé "Le droit international en Chine:. perspectives historiques et contemporaines" As et un des principaux conseillers de la RPC sur les ces questions, le professeur Wang discuté du droit international dans la Chine ancienne, les développements politiques liés à la conception chinoise du droit international et les principes directeurs du droit international dans la Chine moderne. Selon le professeur Wang, les trois facteurs d'animation de la perspective chinoise juridique international ont été les «cinq principes de coexistence pacifique 1 , "le concept de souveraineté, et la règle pacta sunt servanda 2 . En sondant la Chine du passé et du présent, bien sûr le professeur Wang a offert un premier aperçu de comment la Chine pourrait interagir avec le monde dans le futur.

En 2011, Son Excellence le juge Xue Hanqin a repris là où le professeur Wang laissé 27 ans plus tôt dans son Cours spécial à l'Académie de La Haye de droit international, intitulé «Perspectives contemporaines chinoise sur le droit international." Juge Xue est devenue un membre de la Cour internationale de Justice le 29 Juin, 2010. Elle a reçu sa formation juridique à l'Université de Pékin (diplôme en droit international) et l'Université de Columbia (LL.M et JSD) et a servi comme ambassadeur de Chine aux Pays-Bas ainsi que le premier ambassadeur de la Chine à l'Association des nations de l'Asie (ASEAN) avant d'être sélectionné en tant que membre de la CIJ.

Tout au long de la semaine de son cours spécial, le juge n'a Xue plus que simplement fournir une présentation exhaustive. Elle était prêt à rester dans les couloirs de l'Académie, parfois une heure après son cours, pour répondre aux questions des élèves et répondre à leurs préoccupations. Juge Xue nous a honorés de sa présence et brillait beaucoup de lumière sur le point de vue chinois. Alors que le juge Xue ne parle pas pour le gouvernement chinois, son service comme un ambassadeur et un représentant de la Cour internationale de Justice suggère que ses opinions suivre de près la position officielle de la RPC. Au cours des prochaines semaines, j'espère pouvoir partager ma compréhension et impressions de la perspective contemporaine chinoise sur le droit international tel qu'il est exprimé par le juge Xue.

Cette série en six parties vont procéder comme suit: Partie 2 donne un bref aperçu de l'histoire chinoise en ce qui concerne le droit international; Partie 3 mettra l'accent sur la notion chinoise de la souveraineté et comment l'histoire de la Chine a coloré cette notion; Partie 3 mettra l'accent sur le développement durable, l'environnement et le changement climatique; 4 Partie discutera la conception de la Chine des droits humains, en se concentrant sur les évolutions constitutionnelles, législatives, administratives et jurisprudentielles, et la Partie 5 se terminera en offrant quelques commentaires sur la critique du modèle chinois et la pratique étatique chinoise.

La Chine est devenue un acteur central sur la scène internationale, et son importance ne fera qu'approfondir et étendre dans le futur. En tant que tel, il est essentiel pour ceux qui s'intéressent au droit international et des affaires étrangères pour gagner l'appréciation pour les Chinois vision du monde. Espérons que cette série en six parties vont tracer un portrait précis et informatif des perspectives contemporaines chinoise sur le droit international.

  1. Annoncé dans le préambule de l'accord entre la République populaire de Chine et la République de l'Inde sur le commerce et les relations entre la région chinoise du Tibet et en Inde du 29 avril 1954, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique sont: 1) respect mutuel de l'autre territoire l'intégrité et la souveraineté; 2) non-agression mutuelle, 3) non-ingérence réciproque avec l'autre dans les affaires intérieures; 4) égalité et avantages réciproques, et,. 5) coexistence pacifique
  2. Cette phrase, littéralement traduit par «les accords doivent être conservés», reflète l'idée que tous les traités doivent être signés, ratifiés, et conservés en toute bonne foi.

Publié dans Jon Bellish , les messages TVFA Commentaires (0)


Visitez la salle de presse DJILP

@ View_From_Above

Messages par date

Octobre 2011
M T W T F S S
«Septembre
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
L'Université de Denver Sturm College of Law